Au moment où nous vous écrivons ces lignes, les conditions du dé-confinement sont en train de se dessiner à l’instar des questions de santé qu’elles impliquent. Le retour dans nos environnements de travail pose en effet la question de la stérilité des équipements qui nous entourent.
Quelles sont les précautions à mettre en place dans votre entreprise si votre bâtiment dispose d’équipements digitaux tactiles (bornes, écrans, réservation de salle…) ?

Des comportements différent selon les surfaces

Il a été prouvé que les microbes, particulièrement le COVID-19, peuvent survivre sur de très longues périodes sur à peu près toutes les surfaces (Source : The New England Journal of Medecine, mars 2020).

Cependant, le cuivre présente une réaction différente. Il a des propriétés bactériostatiques, c’est-à-dire qu’il détruit, sans ajout de produits et de manière passive, les microbes à sa surface.
Des sociétés proposent ainsi des films à base de cuivre à apposer sur vos boutons d’ascenseur, mais aussi sur vos tablettes de réservation, tablettes de contrôle et poignées de portes.

film antivirus bouton

Bien sûr, cette solution ne saurait se substituer aux mesures d’hygiène, particulièrement le lavage des mains et le port d’équipements de protection individuels, mais constitue une stratégie complémentaire intéressante.

Cependant, ce dispositif n’est pas adapté à tous les usages, notamment pour les grands écrans tactiles de salle de réunion.

Comment désinfecter ma borne ou mon écran tactile ?

Si on prend en compte d’une part les recommandations de l’OMS, particulièrement concernant l’usage de l’alcool pour la désinfection, et d’autre part la technologie des écrans tactiles, il apparaît que les lingettes composées à plus de 70% d’alcool sont la solution la plus facile à déployer et à utiliser pour la désinfection. Pour preuve, c’est d’ailleurs le pourcentage moyen que l’on retrouve dans les solutions hydroalcooliques, utilisées également dans le milieu hospitalier en remplacement du lavage des mains.

Et… c’est risqué ?

Apple a d’ailleurs validé l’usage de lingettes « Clorox » (marque célèbre outre-Atlantique) pour la désinfection de ses Iphones, qui sont formulées à base d’alcool (Source : Cleaning your iPhone). Alors si nos précieux Iphones peuvent être traités avec de l’alcool, leurs grands frères dans les salles de réunions peuvent très bien bénéficier du même système de toilettage !
Pour l’anecdote, suite à cette annonce, le célèbre Wall Street Journal a désinfecté plus de 1000 fois de suite la surface d’un Iphone, sans que celle-ci ne s’en trouve altérée ! (Source : Yes, You CAN Clean Your iPhone With Disinfecting Wipes, mars 2020).
En effet, la surface des écrans tactiles composée de plastique et/ou de verre supporte bien l’alcool, même au long terme.
Attention toutefois aux désinfectant acides, à l’ammoniac, à la javel, ou au peroxyde, qui pourraient quant à eux abîmer la surface tactile.

A quelle fréquence ?

Pour la fréquence, une fois par jour ne sera jamais suffisant.

La meilleure solution est de faire appel au sens citoyen de chacun et proposer les lingettes en « self-service » auprès des équipements cibles, en formant vos utilisateurs à la désinfection des équipements utilisés (Écrans, stylets tactiles, microphones, tablettes…) à la fin de chaque réunion. Si on a su faire ainsi dans les salles de sport depuis des années, pourquoi pas sur le lieu de travail ?

 

Enfin, Wipple peut vous accompagner dans l’intégration de solutions sans-fil de diffusion, d’allumage de vos espaces de collaboration via des capteurs de présence, et même de captation sonore par le plafond ou par les murs – bien Shure qu’on sait faire ! – afin de réduire au maximum la manipulation d’objets et d’équipements dans vos salles de réunions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *